SASU : est-elle populaire ?

Créée en 1999, la SASU désigne une forme juridique récente dans l’histoire des statuts juridiques : depuis 1925, la SARL est devenue légale, ainsi que le SA en 1966. La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) est définie comme étant une SAS (société par actions, mieux flexible qu’une SA) à associé unique.

La SASU, comme l’EURL, propose le profit de pouvoir pratiquer seul son travail professionnel, tout en bordant sa charge juridique. Malgré le fait que la SAS unipersonnelle soit une forme juridique récente, elle séduit de plus en plus les actionnaires solo. Une étude a confirmé qu’en 2016, la fondation de SASU désigne 33% des fondations d’entreprise.

Avant de commencer, il est nécessaire de bien connaitre cette forme juridique très demandée, d’en citer les atouts et les inconvénients.

En savoir plus sur : https://www.sasu-sas.com

quel est le bénéfice de la SASU sur le chef ?

L’associé unique, pouvant être une personne physique ou moral, est autorisé de s’appeler président qui possède un rôle similaire à celui d’un cadre salarié.

Dès qu’une rémunération est perçue par le président de la SASU :

  • Le régime général de la sécurité sociale est lui attribué. L’affiliation à la sécurité sociale est assuré par le statut de la SASU uniquement. Cette dernière procure au président le profit d’un appui social comparable à celui d’un salarié,
  • relativement aux actionnaires indépendants, le président de la SAS unipersonnelle profite aussi d’une assurance meilleure.